Tout sur Eva Hambach

La crise du coronavirus a suscité une nouvelle vague de bénévolat en Belgique, semble-t-il. Coudre des masques pour une bonne cause, faire les courses pour les aînés fragilisés, " skyper " les personnes isolées : les volontaires se bousculent au portillon et de nombreuses plateformes en ligne font le lien entre l'offre et la demande. Mais peut-on s'improviser bénévole sans autre formalité ? Dans quelle mesure est-on protégé ou assuré ?