Tout sur Famille

Le Belge n'est pas préoccupé par sa succession. Seul un Belge sur dix a mis ses dernières volontés sur papier. 55% d'entre eux trouvent même un testament totalement inutile. C'est ce qui ressort d'une enquête de Wolters Kluwer auprès de 1.002 personnes interrogées.

Un testament olographe, ou écrit soi-même à la main, est simple, mais a comme principal inconvénient qu'il peut disparaître. Comment résoudre cela sans trop dépenser d'argent et en toute sécurité, tout en veillant à ce que le contenu reste totalement non divulgué?

Un testament permet de déterminer précisément qui reçoit quoi lors d'un décès. Mais imaginez que les héritiers désirent une répartition autre que celle qui se trouve dans le testament. Ont-ils le droit de convenir autre chose à l'amiable?