Tout sur France

Lourdement sanctionnées en février-mars, les sociétés immobilières ne manquent pas d'atouts dans le contexte actuel. Toutes ne sortiront toutefois pas indemnes de la crise du coronavirus.

Pour de nombreux spécialistes, 2020 sera l'année des dividendes. Entre risques de baisse des coupons et fiscalité, investir dans les actions à rendement élevé réclame toutefois une certaine prudence.

Certes, l'électricité est moins chère, comme " carburant ", que l'essence ou le diesel pour une voiture classique. Mais mieux vaut vérifier à l'avance si la recharge de votre nouveau véhicule induira des frais supplémentaires.

Les dividendes représentent la majeure partie du rendement des portefeuilles d'actions. Mais les investisseurs négligent souvent d'appliquer les conventions internationales qui limitent l'imposition des bénéfices, renonçant ainsi à une partie du rendement qui leur revient.

Les fonds de pension belges ont enregistré un rendement financier de 8,47% en moyenne au cours des six premiers mois de l'année, a indiqué vendredi PensioPlus, l'asbl faîtière des institutions de retraite professionnelle (IRP). Le rendement nominal s'était révélé négatif pour l'ensemble de l'année dernière, avec une baisse de 3,07%.

Si vous vous demandez ce que veut dire le terme 'volatilité' sur le marché financier, il suffit d'observer combien le résultat boursier moyen a chuté au quatrième trimestre de 2018, et à quelle vitesse il s'est rétabli dans les premières semaines de 2019. Pour Koen Pierreux, Head of Portfolio Management chez Architas, il faut faire preuve de patience rationnelle.

Les gestionnaires d'actifs ne parlent que de 'répartition des titres'. Mais si on veut obtenir un rendement plus élevé, il est également important que les coûts soient bas. Dieter Haerens, Strategic Business Development Manager chez BinckBank Belgique, le constate chaque jour.

Politiquement, l'Europe se fissure. Economiquement, elle souffre. Technologiquement, elle est à la traîne. Les investisseurs internationaux retirent leurs billes du Vieux Continent semaine après semaine. Est-il temps de se détourner des marchés européens ?

La Chine perd du terrain en termes d'attractivité aux yeux des grands investisseurs internationaux, à l'inverse de la France qui intègre pour la première fois le "top 5" des pays les plus attrayants, selon le classement annuel du cabinet A.T. Kearney. La Belgique occupe la 18e place et affiche l'une des plus fortes progression (+ 3 places).

Chaque année, 730.000 Belges vont au moins une fois par an aux sports d'hiver. La France (47%), l'Autriche (24%) et la Suisse (10%) sont les destinations favorites des skieurs belges, selon une étude de LHM Conseil, menée pour Savoie Mont Blanc Tourisme et plusieurs stations de ski savoyardes. La région d'Anvers représente 21% des parts de marché pour les sports d'hiver.