Tout sur Gafam

Il y a un an, les Gafam (Google/Alphabet, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) faisaient partie des rares entreprises à échapper au marasme et à dévoiler des résultats solides. C'est toujours le cas aujourd'hui.

Alors que les géants technologiques règnent sur Wall Street, la stratégie de diversification des fonds est remise en cause. Sans plus-value pour l'investisseur, les fonds actifs continueront de subir des retraits de capitaux.

En passant le cap des 500 dollars en début de semaine, Apple a assis sa domination sur les marchés mondiaux avec une capitalisation boursière de plus de 2.100 milliards de dollars. Jamais une entreprise n'avait valu autant en Bourse, même le géant Saudi Aramco qui fournit plus de 10% du pétrole consommé dans le monde.

Les récents records du Nasdaq en pleine pandémie mondiale ont renforcé les craintes : assiste-t-on à une nouvelle bulle technologique ? Les signes ne manquent pas mais la hausse des valorisations repose également sur des éléments concrets.