Tout sur Imerys

GBL a bouclé le premier semestre sur de bons résultats mais a surtout définitivement mis fin à une ère, celle d'une holding accrochée à quelques participations dans des géants français. Engie et Total sont quasiment sur le point de quitter le portefeuille alors qu'Adidas a été promu " participation stratégique ".