Tout sur ING

Les banques belges se concentrent encore trop uniquement sur le profit et délaissent souvent les investissements durables. "Les banques font de petits pas en avant, mais elles ne sont pas suffisamment ambitieuses", déclare FairFin, initiateur du projet Scan des banques en Belgique.

Ces dernières années, les émissions d'obligations destinées aux petits investisseurs se comptaient sur les doigts de la main. Les taux demeurant à un niveau très bas, d'autres sources de financement s'avèrent plus attrayantes. Pourtant, les experts prévoient que les entreprises finiront par revenir frapper à la porte de l'épargnant belge.

Les particuliers belges ont, en 2017, placé environ 5 milliards d'euros supplémentaires sur leur compte d'épargne, selon un sondage de Trends auprès de huit banques. Plusieurs enseignes soulignent l'ascension de la popularité des investissements, mais cela ne fait pas encore de nos épargnants des investisseurs.

Ici et là, des bulles apparaissent sur le marché du logement. Si l'économie devait faire de moins bonnes performances en 2018 ou 2019, le remboursement d'un crédit hypothécaire deviendrait problématique pour certains Belges.

Fairfin, l'ASBL dont l'objectif est d'informer les gens sur la gestion durable de l'argent, a présenté jeudi dernier son De staat van de banken 2017 (La situation des banques). Il ressort de ce rapport, qui se centre notamment sur la politique d'investissement des banques belges, que seules Triodos Bank et dans une moindre mesure Van Lanschot et VDK Bank réussissent le test de la durabilité.

Les banques et les assureurs ont été confrontés à de grands changements, ces dernières années. La crise financière, les évolutions technologiques et la faiblesse des taux d'intérêt leur ont imposé de nouveaux business modèles et des transformations numériques. Comment en récoltez-vous les fruits ?

Nous utilisons toujours davantage notre carte bancaire pour payer. Mais la tendance numérique dans le secteur bancaire pourrait bien amener un revirement. " Nous pensons que les solutions de paiement électroniques se feront à l'avenir de plus en plus via des applis sur smartphones équipés de la technologie NFC ", ressort-il chez BNP Paribas Fortis.

Selon une étude d'Eric Dor, le directeur des études économiques de l'école de commerce IESEG à Lille, la politique de la Banque Centrale Européenne n'est pas la seule explication à la faiblesse des taux sur les livrets d'épargne dans notre pays. "Précisément parce que le Belge continue à épargner, les taux belges sur l'épargne n'augmentent pas."

Tout comme lors du Salon de l'Auto, les consommateurs pourront faire de bonnes affaires lors du salon Batibouw et contracter des crédits moins chers. Les soldes ne sont toutefois réservées qu'aux projets de rénovation, traditionnels ou économiseurs d'énergie.

Si vous souscrivez un crédit logement à taux fixe, vous connaissez à l'avance le montant que vous devrez payer chaque mois. Si vous choisissez par contre un taux variable, votre crédit suivra le niveau général des taux d'intérêt. Cela peut être une option intéressante.