Tout sur Koen De Leus

"Grâce à une inflation incessante, les gouvernements peuvent à l'insu de tous confisquer une part importante de la richesse de leurs citoyens", disait déjà John Maynard Keynes en 1919. Cela a rarement été aussi vrai qu'aujourd'hui.

La remontée potentielle des taux d'intérêt enflamme les analystes. Interrogés par Le Vif/L'Express, les économistes Etienne de Callataÿ, Bruno Colmant et Koen De Leus préviennent qu'il ne faut pas s'attendre à voir décoller celui du compte d'épargne. Comment, du coup, (re)mettre du beurre dans ses placements ? Voici nos pistes.

Les monnaies virtuelles, et en particulier le bitcoin, sont omniprésentes dans les médias ces derniers mois. Mais pour beaucoup, cela reste un phénomène difficile à se représenter. Vous avez le sentiment d'être le (la) seul(e) à ne pas comprendre cette hype et quels en sont les risques ? Voici ce qu'il faut absolument savoir.

Dès que les taux commencent à grimper, tout peut très vite s'enchaîner. Selon les économistes, le taux belge à 10 ans ne devrait pas dépasser 1,5 % cette année. Les hausses intermédiaires entraînent toutefois des corrections sur les marchés des actions et des obligations. Mais ce n'est pas tout.

L'épargne est en nette baisse. Non pas parce que le Belge devient plus dépensier mais parce que l'épargne ne rapporte plus rien, selon les économistes. Autrement dit, mieux vaut réfléchir à deux fois avant d'utiliser les moyens encore disponibles.

Le taux belge à long terme remonte, mais il ne faut pas espérer que cette augmentation se propage rapidement aux taux d'intérêt sur l'épargne. Selon les économistes en chef des quatre grandes banques belges, le taux d'intérêt sur les livrets d'épargne restera inchangé en 2017. C'est ce que nous apprend une enquête de la rédaction. Pour plus d'intérêts, il faut prendre plus de risque.