Tout sur Londres

Les bourses ont de nouveau clôturé dans le rouge jeudi en raison des craintes et conséquences liées au coronavirus. Le Bel 20 a ainsi perdu près de 5% (4,98%). Il s'agit du pire résultat depuis le 24 juin 2016, jour du référendum sur le Brexit. AB InBev un des poids lourds du Bel 20 a perdu 10,97%.

Les autorités chinoises ont temporairement mis fin à une collaboration entre les Bourses de Londres et de Shanghai, annonce l'agence de presse Reuters sur base de sources non citées. La cause de cette attitude serait liée à la position de la Grande-Bretagne par rapport à la contestation à Hong Kong. Pékin reproche au gouvernement britannique son implication dans ces manifestations, ce qui est perçu par la Chine comme une ingérence dans ses affaires intérieures.

Si vous vous demandez ce que veut dire le terme 'volatilité' sur le marché financier, il suffit d'observer combien le résultat boursier moyen a chuté au quatrième trimestre de 2018, et à quelle vitesse il s'est rétabli dans les premières semaines de 2019. Pour Koen Pierreux, Head of Portfolio Management chez Architas, il faut faire preuve de patience rationnelle.

L'Allemand FlixBus rachète son concurrent français Eurolines. Ces deux sociétés sont actives dans le secteur des voyages low cost en car, à l'instar du Français Ouibus. Si la différence de prix par rapport au train est significative, l'écart avec l'avion en termes d'empreinte écologique l'est encore plus.

Malgré une dernière séance dans le vert, le Bel 20 a reculé de plus de 18% en 2018, ce qui représente sa pire performance depuis 2011, lorsqu'il avait glissé de 19,2%, et son cinquième plus mauvais bilan annuel depuis sa création en 1991. L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a clôturé la dernière séance de l'année, à 3.243,63 points contre 3.977,88 points fin 2017.