Tout sur Luxembourg

Ces dernières années, les émissions d'obligations destinées aux petits investisseurs se comptaient sur les doigts de la main. Les taux demeurant à un niveau très bas, d'autres sources de financement s'avèrent plus attrayantes. Pourtant, les experts prévoient que les entreprises finiront par revenir frapper à la porte de l'épargnant belge.

"Trends -Tendances" vous présente les holdings de notre plat pays. Ce quatrième volet est consacré à Brederode, réputé pour miser sur deux chevaux en même temps. Une stratégie gagnante, en 2017 encore.

Je possède un compte au Luxembourg que je déclare au point de contact central (PCC). Je déclare, chaque année, mes revenus dans la déclaration d'impôt. Je pensais que la taxe boursière - due également depuis le 1er janvier sur les transactions effectuées à l'étranger - serait, elle aussi, calculée dans la déclaration mais j'ai appris que ce n'est pas le cas. Je ne suis donc pas en règle. Comment régulariser ma situation ?

Pour pouvoir satisfaire une clientèle dont le patrimoine excède 1 million d'euros, les banques privées doivent se montrer particulièrement imaginatives. Voici les solutions déployées par les quatre grandes banques belges pour séduire les grandes fortunes.

De nombreuses familles belges constituent une holding pour détenir leur patrimoine mobilier. Ces holdings détiennent tantôt un portefeuille d'actions cotées, tantôt des participations de contrôle dans des sociétés opérationnelles ou patrimoniales (sociétés immobilières,...). Pourquoi structurent-elles leur patrimoine de la sorte? Plusieurs raisons peuvent être citées.

Plusieurs footballeurs belges de haut niveau ont échafaudé des montages d'ingénierie fiscale. Ainsi, de nombreux Diables Rouges utilisent des sociétés au Luxembourg afin de réduire leur charge fiscale. Comment fonctionnent ces structures ? Le fisc peut-il s'y opposer ? Le Luxembourg est-il attrayant fiscalement pour nos héros nationaux ?

Les actions dites 'à haut dividende' sont actuellement très populaires. Mais si vous achetez des actions étrangères, vous payez une taxe étrangère sur les dividendes. En pratique, celle-ci est parfois de 0%, parfois de 15% et parfois même de 35%. Comment limiter le dommage fiscal de manière simple ?

Au cours des dernières années, des études ont montré que les entreprises font volontiers usage de sociétés boîtes aux lettres pour échapper à l'impôt dans leur propre pays. Le site web Somo vient de dresser une carte des ports de transit les plus populaires.