Tout sur Russie

L'or, ce refuge traditionnel qui suscite à nouveau l'intérêt

Les investisseurs, devenus un peu plus nerveux ces derniers temps sur les marchés obligataires et les marchés boursiers, semblent avoir redécouvert les vertus du lingot. L'once d'or qui n'avait cessé de perdre des plumes depuis le printemps, a regagné des couleurs ces trois dernières semaines. Le métal jeune est revenu aux alentours des 1.230 dollars l'once (une hausse de 3 % environ sur une dizaine de jours), un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le mois de juillet dernier.

Twitter conforte ses profits et s'envole en Bourse

Le réseau social américain Twitter bondissait à Wall Street jeudi, entraîné par des résultats trimestriels solides qui compensaient la nouvelle baisse du nombre de ses abonnés, due entre autres au grand ménage engagé par la plateforme pour se débarrasser des utilisateurs douteux.

Pourquoi le pétrole poursuit son envolée

Le cours du baril du pétrole Brent dépasse désormais les 83 dollars, au plus haut depuis 4 ans. En réinstaurant les sanctions vis-à-vis de l'Iran, Donald Trump a offert à l'Arabie Saoudite et à la Russie tous les leviers nécessaires pour faire grimper les prix jusqu'à 100 dollars...

Pourquoi la déroute de la Turquie contamine les BRIC

La Bourse chinoise au plus bas depuis 4 ans, le real brésilien à un plus bas historique, la Russie sous pression, les pays émergents sont en pleine tourmente. Ils sont désormais menacés par une spirale infernale et un dédain généralisé de la part des investisseurs.

Wall Street rattrapée par la crise turque

La Bourse de New York a terminé dans le rouge lundi, rattrapée en cours de séance par les inquiétudes liées à l'effondrement de la livre turque et à un éventuel effet de contagion sur d'autres économies.

Que feriez-vous si vous gagniez un demi-million d'euros?

Le coup d'envoi de la 21e édition de la Coupe du monde de football a été donné. Dans le meilleur des scénarios (celui d'une victoire), chacun des Diables Rouges rentrera de Russie plus riche de 445.000 euros. Que feriez-vous si vous disposiez soudainement d'un demi-million d'euros ? Nous avons demandé conseil à deux experts financiers.

L'avenir d'Euronav se joue au Bangladesh

L'exploitant de tankers traverse une passe difficile sur fond de chute des tarifs de fret pétrolier. Il mise toutefois sur un redressement à moyen terme des tarifs en étoffant et en rajeunissant sa flotte. Cette perspective dépend toutefois largement des prix de l'acier.

"Qui va tuer le bitcoin ?"

Le bitcoin et les autres cryptomonnaies connaissent un succès fulgurant. Elles sont plébicitées par un nombre de plus en plus important d'investisseurs, d'épargnants ou de spéculateurs. Leur cours, quoique très volatil, a augmenté dans des proportions inouïes jusqu'à un déclin prévisible, pour le bitcoin, au cours des dernières semaines.

Prix bas du pétrole garantis pour l'OPEP

L'organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'est félicitée dans son dernier rapport d'une hausse de la demande mondiale de brut et d'un ralentissement de l'offre de ses concurrents. Une victoire à la Pyrrhus, la puissante organisation admettant également qu'elle ne peut désormais envisager d'obtenir un prix de plus de 50$ à 55 $ par baril pour son or noir.

Les millenials menacent des pans entiers de l'économie

Bercée par les nouvelles technologies, marquée par la Grande Récession et gavée de scandales alimentaires, la nouvelle génération a adopté de nouveaux modes de consommation qui malmènent d'ores et déjà de nombreux secteurs d'activité.

Pourquoi le pétrole fait vaciller les Bourses !

En signant son pire premier semestre depuis 20 ans, le pétrole a insinué le doute chez les investisseurs, désormais bien moins certains de la remontée des taux et inquiets des conséquences financières potentiellement colossales d'une poursuite de la chute du prix du baril de brut.

Nouvelle alerte en Chine

Une série de baisses de taux, de réduction des réserves obligatoires des banques et de dépréciations du yuan ont permis à l'économie chinoise de se stabiliser depuis un an. Les chiffres économiques de juillet font toutefois craindre un nouveau coup de mou de la deuxième économie mondiale.