Tout sur s&p 500

Alcoa donnera lundi le signal de départ officieux de ce qui devrait devenir la pire saison des résultats depuis 2009. La chute du pétrole et des matières premières ne sont plus les seuls en cause d'une baisse des profits qui dure depuis plus d'un an aux États-Unis et n'a pu être évitée que grâce à la chute de l'euro en Europe.

Surendettement de la Chine, politique des banques centrales, évolution du prix du pétrole, les motifs d'inquiétude ne manquent pas. Le principal frein des Bourses est toutefois bien plus fondamental. Sur Wall Street, les records atteints le printemps dernier correspondent ainsi avec la fin de la hausse des profits.

Selon les chiffres les plus souvent cités, la Bourse américaine présente une valorisation de 16 fois les bénéfices. Ce ratio tient toutefois compte d'hypothèses irréalistes, ce qui n'est pas sans conséquence pour l'investisseur.