Tout sur suisse

Le secret bancaire suisse n'est plus vraiment secret. Son "Rubik" est devenu en quelque sorte l'allié de la Directive européenne sur l'épargne. Et tôt ou tard, les deux derniers Etats-membres de l'Union européenne qui conservent encore leur secret bancaire, le Luxembourg et l'Autriche, seront contraints d'accepter le principe de l'échange d'informations fiscales prévu par la Directive depuis 2005. Qui veut continuer ses opérations sous le couvert du secret bancaire devra aller chercher très loin à l'avenir. Sans certitude que cela en vaille la peine.