Tout sur taxe sur la spéculation

Comment échapper à la taxe sur la spéculation ?

La taxe sur la spéculation continue (pour l'instant) à exister, vous êtes par conséquent imposé sur la plus-value des actions si vous les vendez dans les six mois. Mais comment ces six mois sont-ils précisément calculés ?

La taxe sur la spéculation bientôt balayée par la 'dual income tax' ?

La taxation sur la richesse a déjà alimenté maintes fois les discussions entre la N-VA et le CD&V, mais désormais les partis semblent accorder leurs violons. Une dual income tax pourrait en effet les réconcilier. Il s'agit d'un impôt qui rendrait notamment la taxe sur la spéculation superflue.

'Une société sans cash, l'étape logique suivante'

Avec la suppression du billet de 500 euros, nous avons franchi une étape vers la société sans cash. "L'étape logique suivante dans l'évolution des paiements", pense Geert Gielens, économiste en chef chez Belfius. Aux Etats-Unis, les citoyens commencent à épargner davantage et ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous.

Comment éviter la taxe sur la spéculation ?

En tant qu'investisseur, depuis le 1er janvier 2016, vous devez tenir compte d'une taxe sur la plus-value de 33% sur les actions. On l'appelle aussi taxe sur la spéculation. C'est une conséquence du tax shift. Comment pouvez-vous tout de même éviter cette taxe ?

Ni taxe sur la spéculation, ni TOB

iDealing rallie la fronde contre la taxe sur la spéculation, un must pour le courtier dont le crédo est la transaction gratuite. Gare toutefois à ne pas acheter n'importe quoi, les options proposées étant destinées aux investisseurs avertis. Le dindon de la farce risque toutefois bien d'être l'État.

'La taxe sur la spéculation est absurde !'

La semaine dernière, le particulier qui investit en " bon père de famille " a reçu un nouveau coup de massue. La fameuse taxe sur la spéculation se révèle plus lourde que prévu. C'est ce qu'écrit Danny Reweghs, directeur stratégie pour Inside Beleggen.