Dans notre quotidien, nous distinguons nos activités professionnelles de nos activités privées et cette différence est assez nette dans la plupart des cas. L'administration fiscale établit la même distinction et la même clarté devrait dès lors être de mise. L'exercice d'une profession génère un revenu qui doit être déclaré. Les loisirs coûtent de l'argent qui ne peut pas être déduit. Des fiscalistes inventifs tentent parfois d'inverser cette tendance. Ils interprètent alors de beaux bénéfices comme la conséquence d'une situation purement privée et les frais annuels récurrents d'un hobby ou d'une maison de campagne comme des pertes professionnelles courantes.
...