Le système existe en France. Quelque 5.100 groupements y existent et emploient 35.500 personnes. Au niveau belge, on peut espérer un millier de groupements pour quelque 7.000 emplois. La décision a été débloquée afin d'autoriser les groupements pour exécuter le volet social de la fermeture de la sidérurgie à chaud à Liège. Quelque 200 métallos seront réembauchés dans une structure mixte. Par cette nécessité conjoncturelle, une réforme structurelle a donc été rendue possible. Cette solution répond à deux types de besoins des entreprises. D'une part, pour les activités saisonnières, partager un salarié entre deux employeurs dont les pics de travail tombent à des moments différents s'avère intéressant. D'autre part, les PME peuvent avoir besoin d'un collaborateur qualifié (comptable, graphiste, secrétaire¿) de façon régulière mais pas à temps plein. Dorénavant, la loi permettra les contrats à durée déterminée et à temps partiel (19 heures minimum) et lèvera les conditions à l'embauche. Le dispositif prendra pleinement son envol lorsqu quelques détails auront été réglés au Conseil national du travail (commission paritaire, par exemple). (Belga)

Le système existe en France. Quelque 5.100 groupements y existent et emploient 35.500 personnes. Au niveau belge, on peut espérer un millier de groupements pour quelque 7.000 emplois. La décision a été débloquée afin d'autoriser les groupements pour exécuter le volet social de la fermeture de la sidérurgie à chaud à Liège. Quelque 200 métallos seront réembauchés dans une structure mixte. Par cette nécessité conjoncturelle, une réforme structurelle a donc été rendue possible. Cette solution répond à deux types de besoins des entreprises. D'une part, pour les activités saisonnières, partager un salarié entre deux employeurs dont les pics de travail tombent à des moments différents s'avère intéressant. D'autre part, les PME peuvent avoir besoin d'un collaborateur qualifié (comptable, graphiste, secrétaire¿) de façon régulière mais pas à temps plein. Dorénavant, la loi permettra les contrats à durée déterminée et à temps partiel (19 heures minimum) et lèvera les conditions à l'embauche. Le dispositif prendra pleinement son envol lorsqu quelques détails auront été réglés au Conseil national du travail (commission paritaire, par exemple). (Belga)