Un vent nouveau souffle-t-il sur l'administration fiscale ? C'est du moins l'impression que l'on a quand on observe les efforts consentis par le fisc pour promouvoir Tax-on-web, la déclaration d'impôts électronique, et les initiatives mises en place par celui-ci pour aider les contribuables à remplir leur déclaration à l'impôt des personnes physiques.

A cet égard, nous vous rappelons l'organisation de notre Finance Day qui s'est tenu le 21 mai dernier. Nous avons alors eu le plaisir d'accueillir deux représentants de l'administration fiscale, associés au projet Tax-on-web. Nous avons été frappés par leur "orientation client". Pour eux, le fisc n'a plus rien d'un "père Fouettard". Au contraire, il met tout en oeuvre afin d'assister les contribuables et faire en sorte que ceux-ci rendent une déclaration correcte et complétée de manière optimale. Les fonctionnaires des finances qui parcourent le pays pour vous donner des explications, vous conseiller et qui joignent le geste à la parole - le samedi, qui plus est -, c'est du jamais vu !

Les questions épineuses n'ont pas été évitées... Ainsi, un membre du public a posé la question de savoir pourquoi le fisc n'accordait pas de bonus à quelqu'un qui rentrait sa déclaration par la voie électronique puisque cela lui demande moins de travail. Le fonctionnaire du fisc a répondu que l'idée avait été envisagée, à l'instar de ce qui se fait aux Pays-Bas, mais qu'elle n'était pas viable financièrement au vu de l'état des finances publiques.

Toutefois, le contribuable qui introduit sa déclaration sur Tax-on-web et qui doit être remboursé par le fisc, est récompensé d'une autre manière. En effet, le fisc s'engage à traiter en premier lieu les déclarations électroniques. Si vous procédez de la sorte, vous recevrez, en principe, votre avertissement-extrait de rôle pour l'exercice d'imposition 2010 avant la fin de cette année. A noter cependant que le système est doté d'un certain nombre de sécurités. S'il s'avère, par exemple, que vous allez retoucher un montant beaucoup plus important que les années précédentes, votre déclaration sera examinée de plus près, ce qui pourrait retarder le processus. L'introduction de la déclaration par voie électronique ne peut naturellement pas être un prétexte pour commettre intentionnellement des erreurs dans votre déclaration tout en espérant que le fisc ne le remarquera pas...

Johan Steenackers