Celui pour qui une habitation est mise à sa disposition par l'employeur ou celui qui ne doit pas payer l'électricité, bénéficie d'un avantage par rapport à ceux qui doivent le faire. Donc, cela devrait être taxé comme un avantage en nature, selon les autorités fiscales. Le fisc colle une valeur fixe sur les avantages. Pour l'électricité gratuite, ce forfait vaut 420 euros pour les employés et 930 euros pour les chefs d'entreprises. Pour le chauffage gratuits, ce sont les valeurs de 840 euros et 1.870 euros qui sont respectivement retenues. Concernant l'habitation gratuite, c'est le revenu cadastral qui est examiné. S'il ne dépasse pas 745 euros, pour une habitation non meublée, on calcule alors comme suit : revenu cadastral indexé x 100/60 x 1,25. S'il est supérieur à 750 euros on calcule alors le revenu cadastral indexé x 100/60 x 3,8. A noter que si l'habitation est meublée, il faudra majorer cela de 5/3. (Belga)