Vous avez perdu votre carte bancaire ? Ou vous a-t-elle été volée ? Dans ce cas, vous devez bien sûr immédiatement la faire bloquer par CardStop (070 344 344). Notez avec soin le numéro de dossier, car vous en aurez besoin pour le traitement ultérieur. Mais ensuite, vous feriez bien de vous rendre à votre banque et d'informer l'émetteur de votre carte de crédit. De cette manière, vous pouvez obtenir un remboursement des éventuels paiements ou transactions effectués sans votre accord.
...

Vous avez perdu votre carte bancaire ? Ou vous a-t-elle été volée ? Dans ce cas, vous devez bien sûr immédiatement la faire bloquer par CardStop (070 344 344). Notez avec soin le numéro de dossier, car vous en aurez besoin pour le traitement ultérieur. Mais ensuite, vous feriez bien de vous rendre à votre banque et d'informer l'émetteur de votre carte de crédit. De cette manière, vous pouvez obtenir un remboursement des éventuels paiements ou transactions effectués sans votre accord.En principe, toutes les transactions contestées qui ont eu lieu après la notification de la perte ou du vol de la carte sont intégralement remboursées. Mais saviez-vous qu'il est même possible de récupérer l'argent qui porte sur des paiements effectués avant la notification ? Dans ce cas, vous devez bien sûr pouvoir prouver que vous n'étiez vous-même pas responsable de ces transactions."Lorsqu'il s'avère que votre carte a déjà été débitée avant votre notification du vol ou de la perte, une franchise de maximum 150 euros sera néanmoins probablement retenue sur le montant remboursé", ressort-il chez ECC Belgique. "Si le fraudeur a contrefait votre carte, l'a utilisée sans la montrer physiquement - par exemple sur internet - ou sans utiliser le code pin, votre banque ou l'émetteur de la carte n'a alors pas le droit de vous compter une franchise."Il est bon de savoir que vous pouvez contester des transactions frauduleuses au plus tard jusqu'à treize mois après les faits. Mais si elles sont dues à une sérieuse négligence de votre part, il est alors probable que le remboursement soit refusé. Veillez par conséquent à ne pas utiliser un code pin exagérément simple ou à ne jamais le conserver sur un bout de papier dans votre portefeuille en même temps que votre carte bancaire.Utilisez-vous également votre carte pour des achats en ligne ? La plupart des boutiques web vous permettent aujourd'hui de payer tant avec une carte de crédit (Visa, MasterCard ou American Express) qu'avec une carte de débit ordinaire (Bancontact ou Maestro). Mais qu'en est-il si vous ne recevez jamais la commande et que le vendeur semble soudainement avoir disparu de la surface du globe ? Dans ce cas, vous pouvez également essayer de récupérer votre argent.La procédure dite 'charge-back' n'est toutefois prévue que pour les paiements effectués par carte de crédit ou via Maestro. Bancontact n'offre pas cette option, ce qui vous rend donc plus vulnérable après un achat dans une boutique en ligne. Pour les autres cartes, il suffit en principe de demander un formulaire de contestation à l'émetteur et de le remplir. Cela doit néanmoins se faire dans un délai de trois mois après la transaction.Pour info: pour certaines cartes de crédit, vous pouvez en outre vous reposer sur une assurance liée à celle-ci. Cette assurance prévoit parfois également une couverture en cas de non-livraison des biens achetés en ligne. Ce n'est certes le cas que pour les cartes plus chères (Gold). Par ailleurs, l'assurance ne vaut en général que pour les achats effectués dans un webshop européen ou éventuellement américain.Méfiez-vous aussi toujours du phishing. C'est une forme de fraude internet par laquelle des criminels essaient de vous soutirer des informations personnelles - comme vos données bancaires, vos mots de passe ou vos numéros de carte de crédit. La victime est en général contactée par le biais d'un email qui a souvent l'air très authentique. L'émetteur du message est en fait un escroc qui se fait passer pour la banque.Êtes-vous la victime d'un phishing qui vous a fait perdre de l'argent ? Dans ce cas, vous avez intérêt à en informer immédiatement votre banque. Avec un peu de bonne volonté, celle-ci vous remboursera le montant. Sous réserve cependant que vous puissiez prouver que vous avez bien pris les mesures nécessaires pour vous protéger des intrus, notamment par une sécurisation suffisante de votre ordinateur. Encore un conseil: vérifiez le solde de vos comptes sur une base régulière. Vous remarquerez de la sorte rapidement si une irrégularité s'est produite. Au plus vite vous mettez votre banque ou l'émetteur de votre carte de paiement au courant, au plus la chance est grande qu'une opération puisse être annulée. Si votre banque refuse de rembourser, vous pouvez dans ce cas toujours vous adresser à l'Ombudsfin.