Les baby-boomers et la nouvelle génération gèrent-ils différemment leur argent ? Pour en savoir plus, nous donnons la parole aux jeunes.
...

Pour prendre votre retraite avant l'âge légal, vous avez besoin d'un capital pour vivre. De nombreuses personnes rêvent de pouvoir vivre et organiser leur temps comme elles l'entendent, sans avoir à se soucier de leurs finances. Il est par ailleurs judicieux de mettre un peu plus de côté pour renflouer votre pension légale. Pour ces personnes, il existe la stratégie FIRE : Financially Independent & Retire Early.Le système belge de pension des travailleurs se compose de quatre parties. La première partie est la pension légale, que vous recevez lorsque vous atteignez l'âge de la retraite. Ce pilier fonctionne très bien, tant que la population active est plus importante que la population pensionnée. Avec le vieillissement de notre population, ce système est soumis à une pression croissante. En outre, le travailleur retraité moyen ne dispose que d'une maigre pension. C'est pourquoi il est toujours judicieux de compléter sa pension par une pension complémentaire, une épargne-pension et des investissements.La durée de vie d'un capital dépend de la taille, mais aussi de la composition, de votre portefeuille d'investissements. Un portefeuille composé à 100 % d'actions peut généralement durer plus longtemps qu'un portefeuille composé à 100 % d'obligations. La raison est simple : les rendements historiques des actions sont plus élevés que ceux des obligations. Les actions ayant un rendement plus levé, elles connaissent également davantage de fluctuations.En raison des faibles taux d'intérêt et du principe TINA, les rendements entre ces deux classes d'actifs sont devenus de plus en plus divergents. TINA signifie "there is no alternative" (il n'y a pas d'alternative), et correspond à l'impression des investisseurs qui pensent n'avoir d'autre choix que d'investir dans des actions. Un fonds indiciel coté, un ETF (fonds négocié en bourse), vous permet d'investir dans des obligations ou des actions avec une répartition mondiale. Au cours des dix dernières années, un tel ETF obligataire a fourni un rendement annualisé de moins de 4 %, tandis que l'ETF d'actions a fourni plus de 10 %.En tant qu'investisseur, vous désirez conserver au moins la valeur d'achat de votre capital, et donc un rendement correspondant à l'inflation. Si l'on tient compte d'une inflation moyenne de 1,46 % sur les dix dernières années, le rendement après inflation des actions est de 8,66 %. Pour les obligations, il est de 2,36 %. Il n'est pas surprenant que l'épargnant soit le grand perdant dans cette histoire.Une fois votre stratégie d'investissement et la structure de votre portefeuille établies, vous pouvez calculer exactement la somme dont vous aurez besoin pour prendre une retraite anticipée.Un outil utile pour calculer votre besoin en capital est la règle des 4 pour cent. Elle stipule que vous pouvez retirer 4 % de vos investissements chaque année, sans épuiser votre capital après 30 ans. Par exemple, si vous avez investi 300 000 euros, vous pouvez utiliser 12 000 euros de vos investissements chaque année pour vivre. Cela représente environ 1 000 euros par mois. Autre formule utile pour calculer votre montant FIRE : votre revenu mensuel souhaité multiplié par 12 multiplié par 25. Par exemple : 1000 x 12 x 25 = 300 000 euros.Il est important de noter que le marché boursier n'est pas linéaire. Un article récent de Forbes montre que la période moyenne de croissance économique est de 3,2 ans, tandis que la récession moyenne dure 1,5 an. Le cycle économique moyen dure donc 4,7 ans. Il est donc préférable de ne pas investir l'argent dont vous pensez avoir besoin au cours des cinq prochaines années.Si votre patrimoine chute de 300 000 euros à 270 000 euros lors d'une crise économique, vous ne pouvez retirer que 10 800 euros cette année-là, soit 900 euros par mois. Si vous ne le faites pas, vous risquez d'épuiser vos actifs plus rapidement que les 30 années prévues.Pour connaître le montant exact que vous êtes autorisé à retirer de votre capital, une étude de l'Université de Trinity peut être utile. Elle indique la probabilité qu'il vous reste 10 % ou plus de votre capital après 30 ans. La recherche de l'Université de Trinity utilise les rendements pour la période de 1926 à 1995.Le blog The Poor Swiss a mis à jour l'étude de l'Université de Trinity en reprenant des données jusqu'en 2020. L'étude est toujours pertinente. The Poor Swiss fait également des simulations à quarante et cinquante ans et arrive à la conclusion que vous pouvez utiliser moins de 4 % de votre capital par an si vous voulez profiter de votre pension pendant plus de trente ans. Un choix sûr semble donc être 3,5 pour cent.Pour avoir une idée de la date à laquelle vous pourriez cesser de travailler, vous pouvez utiliser le simulateur FIRE de Playing With Fire. Vous saisissez votre âge, vos revenus et dépenses nets, votre actif total, la répartition de votre portefeuille et les rendements attendus pour votre portefeuille. Le calculateur détermine alors quand vous pouvez prendre une retraite anticipée et quelle sera la valeur de votre portefeuille à ce moment-là.Plus votre capacité d'épargne est élevée, plus vite vous pourrez vous dire financièrement indépendant. Supposons que vous avez un revenu de 25 000 euros et que vous dépensez 18 000 euros, cela signifie que vous avez une capacité d'épargne de 28 %. Si vous parvenez à augmenter vos revenus de 10 000 euros pour les porter à 35 000 euros, vous économiserez 49 % de vos revenus pour les mêmes dépenses et, selon le calculateur, vous pourrez avancer de dix ans l'âge de votre pension. Vos dépenses quotidiennes ont un impact plus important que vous ne le pensez. Stefanie Huybrechts