Avec quatre IPO sur le marché réglementé, Euronext Bruxelles fait aussi bien qu'en 2019 et 2018 malgré la crise du coronavirus. Pour trouver mieux, il faut remonter à 2015.
...

Avec quatre IPO sur le marché réglementé, Euronext Bruxelles fait aussi bien qu'en 2019 et 2018 malgré la crise du coronavirus. Pour trouver mieux, il faut remonter à 2015. Aux Etats-Unis, il est déjà question d'année record avant même l'IPO d'Airbnb. Voilà de quoi rassurer les marchés après le couac Ant Group. La fintech chinoise devait signer la plus grosse introduction de l'histoire mais l'opération a été suspendue au dernier moment en raison d'un durcissement de la réglementation chinoise. Au niveau mondial, la vague d'IPO offre aux nombreux nouveaux investisseurs de 2020 un vaste choix en actions technologiques notamment. Cependant, la prudence reste de mise alors qu'un peu partout, de plus en plus d'entreprises utilisent des portes dérobées pour entrer en Bourse. Comme Shurgard, UnifiedPost est entré en Bourse par le biais d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels, évitant notamment un prospectus détaillé. Aux Etats-Unis, des dizaines d'entreprises comme Nikola, déjà en pleine déconfiture, ou Virgin Galactica sont, elles, entrées en Bourse via une SPAC (pour Special Purpose Acquisition Company). Concrètement, l'entreprise voulant se faire coter fusionne avec une coquille vide introduite en Bourse suivant une procédure succincte. Depuis 2015, un rapport de Renaissance Capital évoquait une perte moyenne de 18,8% pour ce genre d'opérations. Ces SPAC commencent désormais à se développer sur Euronext. Rappelons toutefois qu'Inclusio entre en Bourse suivant une offre publique en bonne et due forme.