"Bien que nous ne proposions ce service que depuis huit mois, nous comptons déjà plus de 75 000 utilisateurs. La gratuité d'Izimi contribue à son succès, mais elle ne fait pas tout. Les utilisateurs d'Izimi conservent le contrôle total du contenu de leur coffre. Personne d'autre n'y a accès, pas même le notaire. L'utilisateur décide des documents qu'il partage avec des tiers", explique Jan Sap, directeur général de Fednot, la Fédération du notariat belge.

"Izimi répond aux exigences de sécurité les plus strictes. La sécurité fait régulièrement l'objet de tests, pour ne laisser aucune chance aux hackers. Le gain de temps qu'offre Izimi est également un atout important. Si un événement a lieu dans votre vie privée, comme un mariage ou une donation, vous ne devez pas demander à une copie de vos actes notariés à chaque fois. Ceux-ci sont disponibles dans le coffre-fort et vous pouvez facilement les partager avec votre notaire, par exemple", explique Jan Sap. Il ajoute que les utilisateurs d'Izimi peuvent consulter tous les actes notariés qui ont été rédigés depuis 2014.

"Le coffre-fort numérique est également pratique en cas de décès. Vous pouvez décider à l'avance si vous souhaitez mettre à la disposition de vos héritiers l'ensemble du contenu ou seulement certains documents. Vous épargnez ainsi de nombreuses recherches à vos proches." Jan Sap précise que personne n'a un accès automatique au contenu du coffre en cas de décès. "Seules les personnes que l'utilisateur d'Izimi a mentionnées au préalable y ont accès."

Le directeur ajoute cependant que la législation sur la numérisation des successions est encore en développement. "Il serait préférable que le législateur clarifie rapidement comment traiter correctement les données stockées dans un environnement numérique dans le cas des successions."

Documents personnels

Les utilisateurs d'Izimi peuvent également placer des documents personnels ou des mots de passe dans Izimi. "Nous voulons élargir encore davantage le champ d'action. C'est pourquoi nous sommes en train de négocier avec des acteurs des secteurs bancaires et de l'assurance pour qu'ils puissent télécharger les documents importants de leurs clients dans Izimi, avec l'accord de ces derniers. Les clients pourront alors retrouver facilement les documents financiers importants dans un endroit centralisé, et les partager à nouveau à partir de là. Nous pensons que nous serons en mesure de lancer une coopération concrète avec différents acteurs à partir de l'an prochain." Jan Sap ne veut pas préciser avec qui ces négociations ont lieu.

"L'objectif est que le coffre-fort numérique reste gratuit au maximum. La capacité de stockage maximale d'Izimi est de 1 gigaoctet. Nous n'excluons pas la possibilité que des coûts soient facturés si les utilisateurs ont besoin d'une plus grande capacité de stockage ou veulent utiliser de nouveaux services supplémentaires", conclut Jan Sap. Il souligne qu'une première intégration interne est imminente. "Les collaborateurs des offices notariaux pourront recevoir leurs fiches de paie via leur coffre Izimi à partir de début 2022."

Les utilisateurs d'IZIMI peuvent consulter tous les actes notariés publiés depuis 2014. © Getty Images

Dirk Michielsen

Journaliste freelance

"Bien que nous ne proposions ce service que depuis huit mois, nous comptons déjà plus de 75 000 utilisateurs. La gratuité d'Izimi contribue à son succès, mais elle ne fait pas tout. Les utilisateurs d'Izimi conservent le contrôle total du contenu de leur coffre. Personne d'autre n'y a accès, pas même le notaire. L'utilisateur décide des documents qu'il partage avec des tiers", explique Jan Sap, directeur général de Fednot, la Fédération du notariat belge."Izimi répond aux exigences de sécurité les plus strictes. La sécurité fait régulièrement l'objet de tests, pour ne laisser aucune chance aux hackers. Le gain de temps qu'offre Izimi est également un atout important. Si un événement a lieu dans votre vie privée, comme un mariage ou une donation, vous ne devez pas demander à une copie de vos actes notariés à chaque fois. Ceux-ci sont disponibles dans le coffre-fort et vous pouvez facilement les partager avec votre notaire, par exemple", explique Jan Sap. Il ajoute que les utilisateurs d'Izimi peuvent consulter tous les actes notariés qui ont été rédigés depuis 2014."Le coffre-fort numérique est également pratique en cas de décès. Vous pouvez décider à l'avance si vous souhaitez mettre à la disposition de vos héritiers l'ensemble du contenu ou seulement certains documents. Vous épargnez ainsi de nombreuses recherches à vos proches." Jan Sap précise que personne n'a un accès automatique au contenu du coffre en cas de décès. "Seules les personnes que l'utilisateur d'Izimi a mentionnées au préalable y ont accès."Le directeur ajoute cependant que la législation sur la numérisation des successions est encore en développement. "Il serait préférable que le législateur clarifie rapidement comment traiter correctement les données stockées dans un environnement numérique dans le cas des successions."Documents personnelsLes utilisateurs d'Izimi peuvent également placer des documents personnels ou des mots de passe dans Izimi. "Nous voulons élargir encore davantage le champ d'action. C'est pourquoi nous sommes en train de négocier avec des acteurs des secteurs bancaires et de l'assurance pour qu'ils puissent télécharger les documents importants de leurs clients dans Izimi, avec l'accord de ces derniers. Les clients pourront alors retrouver facilement les documents financiers importants dans un endroit centralisé, et les partager à nouveau à partir de là. Nous pensons que nous serons en mesure de lancer une coopération concrète avec différents acteurs à partir de l'an prochain." Jan Sap ne veut pas préciser avec qui ces négociations ont lieu."L'objectif est que le coffre-fort numérique reste gratuit au maximum. La capacité de stockage maximale d'Izimi est de 1 gigaoctet. Nous n'excluons pas la possibilité que des coûts soient facturés si les utilisateurs ont besoin d'une plus grande capacité de stockage ou veulent utiliser de nouveaux services supplémentaires", conclut Jan Sap. Il souligne qu'une première intégration interne est imminente. "Les collaborateurs des offices notariaux pourront recevoir leurs fiches de paie via leur coffre Izimi à partir de début 2022." Les utilisateurs d'IZIMI peuvent consulter tous les actes notariés publiés depuis 2014. © Getty ImagesDirk MichielsenJournaliste freelance